Critique 


Revue Critique

Critique n° 874 : Alain de Libera lecteur des Cahiers noirs

à paraître

2020
96 pages
ISBN : 9782707346261
12.00 €

S'abonner

Version numérique

Dans une aventure d’Arsène Lupin, un mécanisme horloger dissimulé dans un plafonnier permet à un défunt d’agir sur les vivants en faisant tomber, comme du ciel, des lettres faussement révélatrices. Heidegger était-il lecteur de Maurice Leblanc ? La livraison des Cahiers noirs suit le même scénario. Et nous n’en avons pas fini avec leurs messages d’outre-tombe. À peine les deux volumes couvrant les années 1931-1939 sont-ils devenus accessibles en français qu’un nouveau apparaît, le centième de l’édition intégrale allemande programmée par Heidegger lui-même ; deux autres encore suivront.
Ces pages que lâche sur nous la machinerie bien huilée de la Gesamtausgabe, comment les lire ?Et avons-nous commencé de le faire ? Que reste-t-il à dire après tant d’épisodes de l’« affaire » Heidegger, tant de discussions et de mises au point concernant les affinités du philosophe et de sa philosophie avec les thèmes antisémites et l’idéologie national-socialiste ?


Sommaire


Alain DE LIBERA : L’Ad-venant du Dernier dieu : Heidegger à la fin de l’envoi

*

Georges DIDI-HUBERMAN : Émouvoir la Bastille, et la disperser

Thierry HOQUET : L’œil de Méduse

Marc LEBIEZ : Ce que les Anciens entendaient par philosophia

Jean-Claude PINSON : Après Mallarmé

Marielle MACÉ : Being green 

 

Précédents numéros





Toutes les parutions de l'année en cours
 

Les parutions classées par année